Association PASSAGE, une intervention de Prévention Spécialisée

null

L’Association Passage est une association de Prévention Spécialisée.

La Prévention Spécialisée, depuis le transfert de compétences réalisé entre l’Etat et les Collectivités locales (Loi du 6 janvier 1986) est rattachée au dispositif départemental de l’Aide Sociale à l’Enfance. Sa mission s’inscrit bien dans une mission de protection de l’enfance.

Pour autant, l’intervention de Prévention Spécialisée se situe à la croisée de différentes politiques publiques : Protection de l’Enfance, Prévention de la délinquance, de la ville, de la jeunesse…

La Prévention Spécialisée est une forme d’action éducative qui s’adresse à des jeunes : 8-18 ans et groupes de jeunes à partir de rencontres dans leur milieu de vie.

Les éducateurs interviennent aussi auprès des parents des jeunes.

La mission qui est confiée à l’association est financée par le Conseil Départemental.

La prévention spécialisée est, par ailleurs, une dépense non obligatoire pour les départements.

Les principes fondateurs de la prévention spécialisée : action éducative sans mandat nominatif et respectant la libre adhésion du jeune, ont été officialisés par l’arrêté du 4 juillet 1972.

En Haute-Savoie, le département « demande un investissement particulier auprès des jeunes des « années collège » dans un but préventif et afin de favoriser le développement d’actions transversales avec le monde de l’éducation et de l’animation du temps libre ».

L’association Passage met en œuvre sa mission

Sur le bassin Annécien la Commune Nouvelle d’Annecy, Faverges, Rumilly.

Sur le bassin du Genevois sur les communes d’Annemasse, Gaillard, Ambilly, Ville La Grand, et la Communauté de Communes du Genevois.

L’EPDA Service de Prévention Spécialisée, intervient lui sur les secteur du Chablais, de la haute et moyenne vallée de l’Arve.

La mission d’éducation ouverte à l’ensemble des jeunes d’un secteur vise plus spécifiquement ceux qui ont, posent ou rencontrent des difficultés.

Elle consiste, à partir d’une présence sociale sur le territoire : travail de rue, permanences au local d’accueil, présence aux collèges, à mettre en œuvre des accompagnements éducatifs auprès des jeunes ou auprès de groupes de jeunes et à développer des actions d’animation sociale ou des projets de Développement Social Local sur les territoires où elle intervient.

A Passage, cette intervention concerne annuellement environ 1900 jeunes, filles et garçons de 8 à 18 ans.

Le département a la volonté d’inscrire la compétence de la Prévention Spécialisée dans un partenariat étroit avec les Collectivités locales et avec les bailleurs sociaux. En outre, l’intervention de Prévention Spécialisée s’inscrit, sur chacun des territoires, dans le partenariat local : acteurs médico-sociaux ; acteurs éducatifs ; acteurs du temps libre ; acteurs de l’insertion et tout autre service en lien avec la jeunesse.

L’association développe un outil spécifique, le Chantier Educatif, qui allie des objectifs de socialisation et d’éducation à une première approche du travail. Des jeunes de 14 à 18 ans bénéficient de ces contrats de travail de courte durée.

Un Point Ecoute Parents, géré en partenariat sur le bassin annecien et sur le bassin annemassien, est aussi destiné aux parents des jeunes rencontrant une difficulté éducative avec leur enfant.

Problématiques principales traitées

Problèmes liés à l’adolescence, au milieu culturel défavorisé, à la stigmatisation ou au repli identitaire ; à la Précarité, au décrochage scolaire et/ou social, aux conduites addictives voire à la délinquance ; A la fragilité des adultes dans leur fonction parentale ; Au vivre ensemble…

Le projet associatif

null

Ses fondements

 

A côté de l’Etat et des collectivités territoriales, les citoyens conservent toute liberté d’initiative, d’action et d’innovation.

L’Association PASSAGE est une union de personnes partageant un intérêt commun pour la jeunesse : elle est l’expression de la citoyenneté.

Elle conçoit son action en articulation avec les politiques nationales et territoriales dans un souci permanent de complémentarité avec les autres acteurs sociaux.

A PASSAGE, le fait associatif se veut dans la proximité des équipes et des territoires.

Ses objectifs

 

Dans le cadre de sa mission de Prévention Spécialisée, elle affirme vouloir mener une action éducative auprès des jeunes du territoire donné avec une attention particulière pour les plus fragiles.

Ses Valeurs

 

  • L’humanisme,
  • La solidarité,
  • L’altruisme,
  • La citoyenneté,
  • La laïcité,
  • La légalité.

« Au milieu de la difficulté, se trouve l’opportunité »

Albert Einstein

L'historique de l'association

null
timeline_pre_loader

04 Juillet 1972

Arrêté relatif aux clubs et équipes de Prévention.

Article 5 : Peuvent être agréés les organismes qui, implantés dans un milieu où les phénomènes d’inadaptation sociale sont particulièrement développés ont pour objet de mener une action éducative tendant à faciliter une meilleure insertion sociale des jeunes, par des moyens spécifiques supposant notamment leur libre adhésion.

11 Juillet 1972

Réunion d’un groupe d’étude pour la prévention sur l’agglomération annécienne.

1- Créer une équipe d’éducateurs en milieu ouvert (la prévention étant l’action ré-éducative menée par des responsables auprès des bandes d’adolescents asociaux dans leur milieu naturel : rues, squares, cafés, immeubles…).

2- Créer une association loi 1901.

06 avril 1973

Assemblée générale constitutive du GAPA (Groupe d’Action et de Prévention pour l’agglomération Annecienne). Le siège social est fixé au 7 Chemin des Salomons à Annecy.

Louis Richard est le premier Président.

Signature de la première convention de financement du GAPA.

de 1973 à 1975

Embauche des 3 premiers éducateurs : Ginette Sylvain, Jean Paul Héliot et Michel Nehr.

janvier 1975

Embauche de Michel NEHR (Éducateur en prévention à Dijon).

janvier 1975

Embauche de Michel NEHR (Éducateur en prévention à Dijon).

année 1976

Extrait du rapport d’activité.

200 enfants environ participent aux activités (sorties, camps, activités sportives, loisirs…).

Une cinquantaine d’adolescents de plus que l’année précédente a fait appel aux éducateurs.

de juin à septembre 1979

Premier chantier organisé par l’association : le nettoyage de la plage d’Albigny.

22 juin 1982

Charles Ricchi est élu président du GAPA lors de l’Assemblée Générale.

Neuf ans après avoir fondé le GAPA, Louis Richard passe la main. Il reste néanmoins vice-président.

novembre 1982

La préfecture accorde, par écrit, un agrément de Prévention Spécialisée à l’association GAPA.

21 mai 1986

L’association intègre un nouveau siège social au 21 Grande rue d’Aléry à Cran Gevrier.

Le bureau décide de la création d’une véritable équipe chantiers composée de 4 personnes.

année 1988

Extrait du rapport d’activité.

L’équipe a suivi 763 jeunes dont 25 % de plus de 21 ans.

octobre 1988

L’association compte 12 salariés.

novembre 1989

Généralisation de l’informatique à Passage.

année 1991

Extrait du rapport d’activité.

La Haute Savoie semble attirer de plus en plus de jeunes  » venus d’ailleurs  » (ils représentent 49 % du nombre de jeunes suivis contre 39 % en 1990).

juillet 1992

Organisation à Strasbourg d’AGORA  » la prévention spécialisée 20 ans après « .

Une rencontre organisée par le CNLAPS à laquelle ont participé des bénévoles et des salariés.

octobre 1992

Création de l’association départementale  » Prévention Mont Blanc  » : Elle est créée, entre l’Association Passage et l’Etablissement Public Départemental Autonome de prévention spécialisée du Village du fier, une association selon la loi du 1er juillet 1901 ayant pour but :

– De promouvoir la Prévention Spécialisée sur le département.
– D’être un lieu de réflexion et d’échanges sur les aspects techniques (outils, adaptation, évaluation…) de ce type particulier d’action sociale.
– D’être partenaire des Collectivités Locales et Administrations afin d’être force de proposition dans le cadre des actions menées en direction des jeunes en difficulté.
– D’organiser des actions ou de fédérer des moyens en appui aux objectifs poursuivis par chacune des structures adhérentes.
– D’organiser des modules de formation et de réaliser des études dans le champ de la jeunesse.

année 1993

Extrait du rapport d’activité.

Notre association a connu cette année 93 un tournant important de son histoire. Il y a en effet juste 20 ans, un petit groupe d’élus et de travailleurs sociaux portait sur les fonds baptismaux le  » Groupe d’Action et de Prévention de l’Agglomération annécienne  » … On ne pouvait rêver d’une meilleure occasion que cet anniversaire symbolique de nos 20 ans pour que le GAPA devienne  » PASSAGE « .

avril 1993

Assemblée générale extraordinaire :

Changement de nom de l’association, des statuts.

avril 1994

L’association représentée par son Directeur fait partie de la commission d’attribution du Fonds d’Aide aux Jeunes.

Le Fonds d’Aide aux Jeunes est maintenant bien rentré dans les pratiques éducatives de l’équipe. L’utilité de la Prévention dans la commission est reconnue.

juin 1994

L’Association fête ses 20 ans.

septembre 1995

Inauguration du nouveau siège social de l’association au 1 chemin des salomons à Annecy (locaux rénovés dans le cadre des chantiers éducatifs).

Ce retour aux sources a été accompagné par de nombreux élus, partenaires, et amis qui ont pu se rendre compte du travail effectué par les jeunes dans le cadre des chantiers éducatifs. Cet événement re-questionne les membres du bureau sur leur fonctionnement, les valeurs qu’ils défendent, leurs motivations…

septembre 1999

L’EPDA service de prévention  » Etablissement Public Départemental Autonome  » et Passage créent ensemble l’association intermédiaire CEMB  » Chantiers Éducatifs Mont Blanc  » pour être la structure employeur des jeunes travaillant sur les chantiers éducatifs.

octobre 1999

Fusion absorption GAPAR (Groupe d’Action et de Prévention de l’Agglomération Rumillienne) / Passage.

janvier 2000

Mise en place du Comité Technique Départemental de Prévention Spécialisée.

aout 2000

Des jeunes sur le toit de l’Europe : Projet initié par le SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS en partenariat avec PASSAGE.

Il s’agit de réunir sur le toit de l’Europe une trentaine de jeunes de six nationalités (allemande, anglaise, espagnole, française, portugaise, roumaine) dans le partage d’une ascension et peut être plus simplement d’un moment de vie.

mai 2004

Geneviève Babel succède à Charles Ricchi au poste de Présidente.

octobre 2004

Situation de la Prévention Spécialisée sur le Département.

Le Conseil Général décide la restructuration géographique de la Prévention. Deux structures, l’une publique (l’EPDA), l’autre associative privée (PASSAGE), se partageront la tâche.

mars 2005

L’absorption de l’association ALPAGA (Association Loisirs Prévention de l’Agglomération Annemassienne) est adoptée à l’unanimité. Ainsi, Passage intervient sur le Bassin du Genevois et passe à plus de 50 salariés.

juin 2006

Signature du  » dispositif d’hébergement d’urgence  » sur le bassin annemassien.

Extrait du rapport d’Activité :  » Plus de 300 familles ont été en lien avec les éducateurs en 2006 « .

Marie Paule Lager nommée Directrice Adjointe.

avril 2007

Validation du Projet de Service

juin 2007

Départ à la retraite de Michel Nehr, remplacé par Philippe Meunier, nouveau Directeur Général.

Octobre 2008

Dispositif d’Hébergement d’Urgence Jeunes : PASSAGE poursuit son action en direction des jeunes en faisant valoir leur situation.

février 2009

Intérim de Marie Paule Lager au poste de Directrice Générale.

février 2009

Intérim de Marie Paule Lager au poste de Directrice Générale.

septembre 2009

Patrice BONNEFOY est nommé Directeur Général, en remplacement de Philippe Meunier.

Mise en œuvre d’une action Passerelle, sur le Genevois en lien avec la Mission locale jeunes.

année 2010

Passage s’organise sur une logique de bassins et de binômes des chefs de service.

Formation collective pour l’ensemble des salariés : travail social à dimension collective.

Mise en œuvre d’une action Passerelle, sur le Genevois en lien avec la Mission locale jeunes.

année 2011

Mise en œuvre de l’Orientation du Conseil Général concernant les âges du public accompagné par la Prévention Spécialisée en haute Savoie : limitation des suivis éducatifs aux jeunes de 11 à 21 ans.

Réorganisation en 5 secteurs de l’intervention sur Annecy, avec transfert d’un poste du Centre ville : Quartier Sud, Centre Ville, Hirondelles-Galbert-Parmelan, Stade Rulland, Novel-Teppes.

année 2011

Mise en œuvre de l’Orientation du Conseil Général concernant les âges du public accompagné par la Prévention Spécialisée en haute Savoie : limitation des suivis éducatifs aux jeunes de 11 à 21 ans.

Réorganisation en 5 secteurs de l’intervention sur Annecy, avec transfert d’un poste du Centre ville : Quartier Sud, Centre Ville, Hirondelles-Galbert-Parmelan, Stade Rulland, Novel-Teppes.

année 2012

Rapport d’activité juin 2012 : 2537 jeunes en accompagnements éducatifs.

Mise en œuvre de plusieurs actions de mobilisation  » Start’Aires  » en partenariat avec la Mission locale d’Annecy,

Projet Associatif réactualisé.

Démarrage de la démarche d’évaluation interne, animée par Gilbert Berlioz.

octobre 2013

L’Association Passage fête ses 40 ans à Cap Periaz à Seynod.

L’Association compte 55 salariés.

Rédaction du rapport d’évaluation et mise en place du groupe de suivi et des groupes thématiques.

Refonte du Point Ecoute Parents sur le bassin Annécien, avec mise en place d’un réseau d’écoutant ouvert aux partenaires.

année 2014

Refonte des statuts associatifs : mise en place d’une cotisation pour les adhérents et création d’une carte de  » membre volontaires « .

Finalisation du rapport d’évaluation interne et envoi aux instances.

avril 2015

Validation du règlement de fonctionnement associatif.

La gestion du Pont Ecoute Parents est transférée à PMB, avec le projet d’un développement sur le département.

Réalisation d’un film  » Pas Sage aux Collèges « , sur la coopération entre les équipes de Passage et les collèges.

novembre 2015

Démarrage de la démarche d’évaluation externe, animée par Romain Maneveau, du cabinet Pluri’cité.

décembre 2015

Organisation avec la Communauté de Communes du Genevois d’une matinée de travail regroupant les élus et les professionnels :  » Parlons Jeunes « .

année 2016

Mise en œuvre d’un Etat des lieux par le Conseil Départemental (DPDS) sur la Prévention Spécialisée.

Prêt à nous rejoindre ?

Notre histoire est aussi la vôtre…